Archives de catégorie : Chercheurs et auteurs

“Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine”, éd. Kokusho Kankôkai, 2007

『福原信三・巴里とセーヌ 』国書刊行会2007

Livre (35.7×27.7cm) présenté dans un carton de protection (44×35.5cm).

Ce livre de photographie fait partie de la Collection de fac-similés « Masterpieces of Japanese Photography » [日本写真史の至宝, nihon shashin shi no shihō] des éditions Kokusho Kankōkai. Il a initialement été publié en 1922 chez Shashin Geijutsu-sha, puis réédité en 1935 chez Nihon Shashin-kai. (Il existe de légères différences de taille et de qualité d’impression entre les trois éditions.) Édition limitée à 300 exemplaires.

Livre d’apparence sobre et élégante. La couverture est recouverte de papier ivoire. La tranche est renforcée d’une bande blanche sur laquelle le titre et le nom du photographe sont imprimés en doré. À l’intérieur, les pages sont constituées d’un papier cartonné, relativement épais et d’une teinte ivoire proche de celle de la couverture. La tranche supérieure des pages est également dorée.

Le contenu, minimaliste, suit le sens de lecture occidentale, de gauche à droite. D’abord une page titre en français « Paris et la Seine. By Shinzō Fukuhara. 1913 » ; le sommaire en français, puis en japonais ; et enfin les reproductions. Chaque photographie est collée sur une feuille de la même teinte ivoire qui dessine une marge autour de l’image, puis le tout est collé (le long du côté supérieur de la feuille de renfort) sur le recto d’une page presque vierge (seul le numéro de la photo est imprimé en bas à droite en chiffre romain).

Ces photos sont des vues de Paris datant de la fin du printemps 1913, lorsque Fukuhara Shinzō a voyagé en Europe. Elles ont été réalisées avec un Soho Reflex tropical Marion qu’il venait d’acquérir.

Continuer la lecture de “Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine”, éd. Kokusho Kankôkai, 2007

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

“L’èpoque de l’art photographique – Flâneurs urbains de l’ère Taishô”

『写真芸術の時代 大正期の都市散策者たち   “Shashin Geijutsu” – Photography Art. The 5 Flâneuse in Tokyo 1921-24』1998年12月8日ー1999年1月31日、渋谷区立松濤美術館

L’ère de l’art photographique – Flâneurs urbains de l’ère Taishō, 8 décembre 1998 – 31 janvier 1999, musée d’art Shōtō

Ce catalogue a été publié à l’occasion de l’exposition éponyme qui a eu lieu au Musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo.

Catalogue épais, couverture souple, 192 pages (27.3 x 21.3 cm)

Crédits photographiques : Musée d’art Shōtō ; Photo Scarab Sakuma Collection ; Shiseido Corporate Museum ; Japan Broadcasting Corporation Media Development Department ; JPS ; Metropolitan Museum of Photography ; Department of Photography College of Art, Nihon University ; JCII Library ; Tokyo Institute of Politechniques ; Min-On Concert Association Music Library.

Ce catalogue présente le travail des cinq photographes japonais modernes Ōtaguro Motō [1893-1979, 大田黒元雄], Fukuhara Shinzō [1883-1948, 福原信三], Kakefuda Isao [1892-1946, 掛札功], Fukuhara Rosō [1886-1953, 福原路草] et Ishida Kiichirō [1886-1957, 石田喜一郎] en se concentrant plus particulièrement sur leurs activités au sein de la compagnie Shashin Geijutsusha (qu’ils ont formé en 1921).

Les planches sont au nombre de 180 et figurent la totalité des photographies exposées au Musée d’art Shōtō. Elles sont divisées en cinq parties :

  • Ōtaguro Motō : 61 photographies ; 1 reproduction de la couverture du livre Tokyo: Old & New (1921) ; et 2 vues de deux albums ouverts
  • Fukuhara Shinzō : 43 photographies
  • Kakefuda Isao : 41 photographies
  • Fukuhara Rosō : 30 photographies
  • Ishida Kiichirō : 5 photographies

Pour chaque partie les planches sont accompagnées de textes écrits par ces mêmes photographes :

Continuer la lecture de “L’èpoque de l’art photographique – Flâneurs urbains de l’ère Taishô”

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

“Hanadensha”, éd. Zen Foto Gallery, 2010

『花電車  昭和五年三月帝都復興祭典記念』 Zen Foto Gallery、渋谷、東京、2010年

Hanadensha : Festival commémoratif de la renaissance de la capitale impériale, mars 1930, éd. Zen Foto Gallery, Shibuya, Tokyo, 2010

Crédits : Zen Foto Gallery, Mark Pearson, Amanda Lo

Il ne s’agit pas d’un livre à proprement parler, mais d’un détournement, publié en édition limitée à 500 exemplaires par la Zen Foto Gallery, Tokyo. Il regroupe vingt-et-unes reproductions de cartes postales représentant des hanadensha, c’est-à-dire des wagons richement décorés (entre autres de fleurs, de maquettes urbaines et de poupées à taille humaine), qui circulaient sur les rails de tramways de certaines villes (comme Tokyo et Osaka) à l’occasion de commémorations diverses. Les cartes postales sont reproduites recto verso sur du papier cartonné formant deux accordéons, telles que les séries de cartes postales que l’on pouvait acheter auparavant sur les sites touristiques. Néanmoins, les reproductions sont imprimées aussi bien sur le recto que sur le verso des accordéons, ce ne sont donc pas de vrais cartes postales, mais bien une forme originale de détournement de livre. Les reproductions sont agrémentées de deux courts textes : “Envouté par les hanadenha” du photographe Nakafuji Takehiko et “Hanadensha” d’Iizawa Kōtarō, publiés en japonais, en anglais et en chinois.

Continuer la lecture de “Hanadensha”, éd. Zen Foto Gallery, 2010

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

“Kiichirô Ishida and the Sydney Camera Circle – Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s”

「石田喜一郎とシドニーカメラサークル 20世紀写真の探索 写真のモダニズム/ジャポニズム」渋谷区立松頭濤美術館2002723―98

Ishida Kiichirō et le Sydney Camera Circle (Enquête sur la photographie du XXe siècle. Modernisme et japonisme photographique), Musée d’art Shōtō, 23 juillet – 8 septembre 2002

Ce catalogue a été publié à l’occasion de l’exposition éponyme qui a eu lieu au Musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo.

Catalogue souple de 204 pages (21,3×27,2cm)

Photographie en première de couverture : Ishida Kiichirō, Ruelle, 1923 [石田喜一郎露地≫1923ishida kiichirōroji, 1923 nen]

Credits photographiques : Musée d’art Shōtō et Art Gallery of New South Wales.

Ce catalogue présente le travail d’Ishida Kiichirō, un photographe amateur actif principalement dans les années vingt, jusqu’au milieu des années trente. Une attention plus particulière est d’abord portée à la période où il séjourne à Sydney (1919-23), mettant en avant qu’il y rencontre Kagiyama Ichirō, membre de la Photographic Society of New South Wales, et qu’il est invité à rejoindre le Sydney Camera Circle. C’est ensuite son retour au Japon qui est décrit, montrant les répercutions du fait que ses compatriotes le considère comme « l’expert du bromoïl », et rappelant le contexte historique de la photographie japonaise de cette période glissant de la Photographie d’Art à la Nouvelle Photographie.

Il est composé de deux textes : le premier, intitulé Ishida Kiichirō et le Sydney Camera Circle. Modernité et Japon dans la photographie [『石田喜一郎とシドニーカメラサークル 写真における近代と日本』ishida kiichirō to shidonī kamera sākuru, shashin ni okeru kindai to nihon] (pp. 8-19) a été écrit par Mitsuda Yuri, conservatrice au musée d’art Shōtō ; le deuxième, plus court, est une introduction à l’exposition, écrite par Judy Annear, conservatrice à l’Art Gallery de New South Wales.

Les textes sont suivies des planches (164) qui sont divisées en quatre parties : 1. 1920 – 1930 Ishida Kiichirō et Sydney (pp.40-80, 46 planches) ; 2. Kagiyama Ichirō et le Sydney Camera Circle (pp. 81-111, 36 planches) ; 3. Japon et modernité chez Ishida Kiichirō (pp. 112-143, 40 planches) ; 4. Modernité japonaise, Ishida Kiichirō et ses dernières années (pp. 144-175, 42 planches). Continuer la lecture de “Kiichirô Ishida and the Sydney Camera Circle – Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s”

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

“Nojima Yasuzô et le Lady’s Camera Club dans les années 30”

『野島康三とレディス・カメラ・クラブ Yasuzo Nojima and Lady’s Camera Club in 1930’s』渋谷区立松濤美術館1993年2月7日~3月21日

Nojima Yasuzō et le Lady’s Camera Club dans les années 30, Musée d’art Shōtō, 7 février – 21 mars 1993

Ce livre a été publié à l’occasion de l’exposition éponyme qui a eu lieu au Musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo.

Petit livre souple de 24 pages (25x24cm).

Photographie en première de couverture : Nojima Yasuzō, Titre inconnu (Portrait de Tsuchiura Nobuko), première moitié des années 1930 [野島康三≪題名不詳(土浦信子像)≫1930年代前半nojima yasuzōdaimei fushō (tsuchiura nobuko zō) 1930 nen dai zen han]

Photographie en quatrième de couverture : Matsunaga (Satō) Tazue, Titre inconnu (Portrait de Nojima Yasuzō), 1938-39 [松永(佐藤)田鶴江≪題名不詳(野島康三像)≫1938-39年matsunaga (satō) tazuedaimei fushō (nojima yasuzō zō) 1938-39 nen]

Ce livre présente le Lady’s Camera Club (LCC), un groupe de photographe amateur composé uniquement de femmes, qui a existé  autour de Nojima Yasuzō à la fin des années trente à Tokyo. Il est composé d’un court texte d’introduction de Mitsuda Yuri, conservatrice au Musée d’art Shōtō, intitulé “Développement du style de Nojima et le Lady’s Camera Club [レディス・カメラ・クラブと野島の作風の展開]”, qui présente brièvement les photographes de ce club : Tsuchiura Nobuko (土浦信子, 1900-1998), Matsunaga (Satō) Tazue (松永(佐藤)田鶴江, 1914-), Mizoguchi Utako (溝口歌子, 1907-1980), Tominaga Yoshiko (富永芳子, 1906-), Shimada Junko (島田順子, 1913-), Nojima Inako (野島稲子) et Kurota Yoneko (黒田米子, 1901-1986). A la suite de ce texte, cinquante-trois photographies sont reproduites. Puis à la fin du livre se trouve une chronologie succincte d’évènements liés à Nojima Yasuzō et à l’existence du LCC. Continuer la lecture de “Nojima Yasuzô et le Lady’s Camera Club dans les années 30”

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

“Photographies de Natori Yônosuke. Allemagne 1936”, éd. Iwanami shoten, 2006

『名取洋之助写真集  ドイツ・1936年』岩波書店、2006年(natori yônosuke shashinshû doitsu 1936 nen, iwanami shoten, 2006 nen)

Livre regroupant des photographies prises par Natori Yônosuke lors des Jeux Olympiques de Berlin 1936 et du road trip qu’il réalise ensuite avec sa femme Erna.

Ce livre est composé de trois éléments :

1. Une préface de Kanamaru Shigene, un photoreporter et confrère de Natori, lui aussi présent à Berlin pour les Jeux Olympiques. Ce court texte n’a pas été écrit pour cette publication, c’est en réalité un extrait de l’article “Sur Natori Yônosuke” (名取要之助のこと, natori yônosuke no koto), publié dans le numéro du mois de novembre 1957 du magazine Asahi Camera.

2. Les reproductions photographiques : Cinquante-sept photographies des Jeux Olympiques ont été sélectionnées pour ce livre. Elles sont présentées selon sept catégories: Continuer la lecture de “Photographies de Natori Yônosuke. Allemagne 1936”, éd. Iwanami shoten, 2006

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Tanuma Takeyoshi, “Kimura Ihee – Photographier Shôwa” (1), (2), (3) et (4)

Petit livre de photographies, compilé par le photographe Tanuma Takeyoshi, de 15×10,5cm et publié en quatre tomes. Les tomes 1 et 2 contiennent respectivement 165 et 183 photographies  noir et blanc et les tomes 3 et 4,  181 et 159 photographies noir et blanc. Outre le petit format qui ne permet pas une lecture approfondie des images, il s’agit d’un petit livre, au prix très abordable, qui permet d’avoir une vision générale étendue du travail de Kimura.

Kimura 1.

“Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 1. L’avant et l’après guerre”, éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <1> 戦前と戦後』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu (1) senzen to sengo, chikuma shobô, 1995 nen

Le premier tome est divisé en cinq groupes de photographies :

1. Okinawa (沖縄, okinawa) (19 photographies)

2. Ancienne Mandchourie (旧満州, kyû manshû) (22 photographies)

3. Vie avant et pendant la guerre (生活 戦前戦中, seikatsu senzen senchû) (44 photographies)

4. Paysages d’après-guerre (戦後風景, sengo fûkei) (24 photographies)

5. Archipels japonais (日本列島, nippon rettô) (56 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages du critique Kawamoto Saburô, intitulé “Kimura Ihee : L’œil de l’enfant des rues” (川本三郎『木村伊兵衛 ――下町っ子の目』 kawamoto saburô, kimura ihee — shitamachikko no me)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030511

******

Kimura 3.

“Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 2. La ville ressuscitée”, éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <2> よみがえる都市』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (2) yomigaeru toshi, chikuma shobô, 1995 nen

Le deuxième tome est lui aussi divisé en cinq groupes de photographies :

1. Le retour à la vie (甦る人々, yomigaeru hitobito) (47 photographies)

2. Peuple (1) (庶民, shomin (1)) (37 photographies)

3. Peuple (2) (庶民, shomin (2)) (28 photographies)

4. Ueno, Asakusa (上野 浅草, ueno asakusa) (50 photographies)

5. Ginza (銀座, ginza) (21 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages de l’auteur Ozawa Nobuo, intitulé “Kimura Ihee : L’homme de la rue” (小沢信男『解説 路上の人ーー木村伊兵衛』ozawa nobuo, kaisetsu rojô no hito — kimura ihee)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030528

******

Kimura 2.

“Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 3. Scène et personnalités”, éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <3> 人物と舞台』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (3) jinbutsu to butai, chikuma shobô, 1995 nen

Le troisième tome est divisé en quatre groupes de photographies :

1. Quatre peintres (四人の画家, yonin no gaka) (41 photographies) (Uemura Shôen (上村松園),Kaburaki Kiyokata (鏑木清方), Kawai Gyokudô (川合玉堂),  Yokoyama taikan (横山大観))

2. Personnalités (Portraits d’hommes de lettre) (人物(文士・人国記 他, jinbutsu (bunshi・jinkokki hoka) (60 photographies)

3. Personnalités (Femmes artisanes) (職人・女たち, shokunin・onna tachi) (29 photographies)

4. Scène (舞台, butai) (51 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages de l’auteur Deguchi Yûkô, intitulé “Kimura Ihee : Le charme de Shôwa” (出口裕弘『解説 木村伊兵衛ー「昭和」の風情』deguchi yûkô, kimura ihee — “showa” no fuzei)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030535

******

Kimura 4.

“Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 4. Folklore d’Akita”, éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <4> 秋田の民俗』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (4) akita no minzoku, chikuma shobô, 1995 nen

Le troisième tome est divisé en cinq groupes de photographies :

1. Pays de neige (雪国, yuki guni) (33 photographies)

2. Bourgeonnement (芽生え, mebae) (30 photographies)

3. Rizières (田植え, taue) (31 photographies)

4. Festivals (お盆, o bon) (27 photographies)

5. Récoltes (収獲, shûkaku) (38 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages du journaliste Muno Takeji, intitulé “Origines du photojournalisme” (むの・たけじ『解説 フォト・ジャーナリズムの源流』muno takeji, foto・jaanarizumu no genryû)

******

Langue : japonais

ISBN978-4480030542

******

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook