« Photographes japonais – personnes qui ont coloré l’histoire de la photographie moderne, biographies et bibliographies », éd. Nichigai Associates, 2005

« 日本の写真家―近代写真史を彩った人と伝記・作品集目録 – Biographic Dictionary of Japanese Photography »

(nihon no shashinka – kindai shashin shi ho irodotta hito to denki・sakuhinshû mokuroku ; photographes japonais – personnes qui ont coloré l’histoire de la photographie moderne, biographies et bibliographies)

Il existe plusieurs dictionnaires biographiques des photographes japonais. Celui-ci a été compilé en 2005 sous la supervision du musée de photographie de la ville de Tokyo. Même si le titre est en partie en anglais, le contenu est uniquement en japonais.

Son premier point fort est que pour chaque photographe, en plus des renseignements biographiques, une bibliographie est également offerte. Deuxième point fort, tel que cela est expliqué dans la préface, ce dictionnaire ne se contente pas de regrouper uniquement les photographes (amateurs et professionnels), les chercheurs, les auteurs et les industriels des mondes de la photographie et de l’histoire de la photographie sont également présents.

La description de chaque personnage est assez complète et est organisée en catégories : lieu d’origine (出, shusseichi), relation familiale (家族,  kazoku), études (学暦, gakureki), discipline (師, shitei), carrière (経, keireki), prix reçus (賞, jyushôreki), bibliographie (写真集, shashinshû ; 著作, chosaku ; 評伝, hyôden ; 参考文献, sankôbunken).

Traduction de la préface

À propos de la publication Photographes japonais – personnes qui ont coloré l’histoire de la photographie moderne,

liste de biographies et de bibliographies.

Un intérêt international est porté à la photographie japonaise mais jusqu’à présent cet intérêt s’est concentré sur la photographie contemporaine. Néanmoins, en mars 2003, une exposition de photographie intitulée The History of Japanese Photography, a eu lieu au musée de Houston (USA) et à cette occasion un catalogue consistant a été publié. C’est dans ce contexte que la récente curiosité internationale pour l’histoire de la photographie japonaise a augmenté et les spécialistes et les organismes spécialisés dans la photographie de notre pays se doivent d’y répondre.

Parmi la jeune génération qui étudie la photographie dans les universités japonaises une tendance se dessine. Il ne s’agit plus seulement d’étudier les critiques lyriques et les photographes contemporains mais d’étudier également une histoire de la photographie japonaise concrète, particulière et objective.

Jusqu’à présent et dans le cadre de cette tendance, quelques documents ont été publiés sur le thème de l’histoire de la photographie japonaise, des expositions sur cette même thématique ont eu lieu dans différents endroits, dont le musée de la photographie de la ville de Tokyo et des catalogues viennent d’être publiés. Ces travaux nécessitent des études fondamentales, mais à cause de la complexité des recherches et de leur édition, il n’y a malheureusement que peu de publications qui répondent à cette demande. Le Dictionnaire des photographes japonais qui a été compilé en 2000 autour des photographes de la collection du musée de la photographie de la ville de Tokyo en est représentatif.

Cette fois-ci, avec Photographes japonais – personnes qui ont coloré l’histoire de la photographie moderne, biographies et bibliographies, nous projetons de véritablement répondre à cette demande.

Les personnages que nous avons insérés dans ce dictionnaire ne sont pas seulement ceux que nous appelons aujourd’hui, photographes. Nous avons également intégrés les critiques photographiques, les rédacteurs de livres ainsi que les chercheurs des départements de photographie des universités et des industries photographiques. Une « histoire de la photographie » ne se construit pas uniquement avec ceux qui prennent des photos. Pour que cette réflexion soit claire, sont également cités des spécialistes des études hollandaises et des spécialistes des études occidentales qui ont fait des recherches sur l’art photographique entre le Bakumatsu et l’ère Meiji.

Pour conclure, j’ai la certitude que la publication de ce dictionnaire va permettre de faire avancer les recherches sur l’histoire de la photographie japonaise. Par conséquent, le contenu et le choix des noms qui sont cités dans cet ouvrage ne sont pas une affirmation définitive. Ceci n’est pas un défaut, c’est la marque des limites des études actuelles sur l’histoire de la photographie japonaise. En partant de cela, notre musée et les chercheurs des organismes, des universités et des musées vont continuer leur travail et s’il y a une révision de ce dictionnaire dans un avenir proche ce sera pour mon plus grand plaisir.

Novembre 2005

Le musée de photographie de la ville de Tokyo

******

ISBN4816919481

Langue : japonais

Lieu où trouver ce livre :

-Bibliothèque universitaire des langues et civilisations – BULAC Grands-Moulins, Paris; cote : BIULO JAP.11685

-Bibliothèque du musée de la photographie de la ville de Tokyo; no doc : 80058620, no requête : P303/To46

******


Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *