Takeba Jo, « The Age of Modernism: From Visualization to Socialization »

Takeba Jo, « The Age of Modernism: From Visualization to Socialization », in The History of Japanese Photography, 2 mars – 27 juillet 2003, The Museum of Fine Arts, Houston, pp. 142-157

Le catalogue The History of Japanese Photography, compilé à l’occasion de l’exposition éponyme au musée d’art de Houston en 2003, est encore aujourd’hui la bible de l’histoire de la photographie japonaise en langue occidentale. Il a fallu huit années de travail de recherche pour réaliser cette exposition et ce catalogue.

Après une introduction d’Anne Wilkes Tucker, six articles divisent le contenu des recherches en six thématiques.

-« The Early Years of Japanese Photography » Kinoshita Naoyuki, pp. 14-35

-« The Origins and Development of Japanese Art Photography » Kaneko Ryûichi, pp. 100-113

-« The Age of Modernism: From Visualization to Socialization » Takeba Jo, pp. 142-157

-« Realism and Propaganda: The Photographer’s Eyes Trained on Society » Kaneko Ryûichi, pp. 184-193

-« The Evolution of Postwar Photography » Iizawa Kôtarô, pp. 208-225

-« Internationalization, Individualism, and the Institutionalization of Photography » Dana Friis-Hansen, pp. 260-279

Ces six textes proposent une lecture de l’histoire de la photographie japonaise de ces débuts, au milieu du XIXème siècle, jusqu’à la période contemporaine. Pour chaque article un nombre important de photographies sont présentées en illustration.

Dans la mesure où ce blog est dédié à la période moderne, ce sont plus particulièrement les deux textes de Kaneko Ryûichi et celui de Takeba Jo qui nous intéressent et dans ce billet, je m’arrête plus particulièrement sur l’article de Takeba Jo, «The Age of Modernism: From Visualization to Socialization ».

Cet article se concentre sur la période entre 1924 et 1945. Durant cet intervalle d’une vingtaine d’années, la photographie japonaise entre en rupture avec le pictorialisme. La photographie  japonaise moderne explose alors avec le mouvement Nouvelle Photographie (shinkô shashin), mouvement influencé par la Nouvelle Objectivité allemande et le Bauhaus. La photographie japonaise évolue ensuite vers le mouvement Photographie d’Avant-Garde (zen’ei shashin) qui n’est pas sans lien avec le surréalisme et vers la photographie journalistique (hôdô shashin).

On note trois sous-titres dans le texte de Takeba Jo : « Objectivity and the New Photography, 1924 to the Early 1930s », « Subjective Presentation and the Search for Avant-Garde Photography, Late 1930s », « Engagement and Conversion: Perspectives on Society and the Other, 1940-45 ».

Clubs, groupes et associations cités

École Shirakaba (白樺派, shirakabaha)

Petit théâtre Tsukiji (築地小劇場, tsukiji shôgekijô)

Association de photographie internationale (国際光画協会, kokusai kôga kyôkai), février 1929 – début des années 1930, fondée par Murayama Tomoyoshi, Horino Masao, Asano Môfu, Katsuta Yasuo et six autres photographes à Tokyo.

Société de recherche sur la Nouvelle Photographie (新興冩眞研究会, shinkô shashin kenkyûkai), mai 1930 – 1932, fondée par Kimura Sen’ichi à Tokyo.

Club photographique d’Ashiya (芦屋カメラクラブ, ashiya camera club), avril 1930 – aujourd’hui, fondé par Nakayama Iwata à Kobe.

Association de photographie artistique du Japon (日本光画芸術協会, nihon kôga geijutsu kyôkai), septembre 1922 – 1928, fondée par Fuchikami Hakuyô à Kobe.

Association de photographie du Japon (日本光画協会, nihon kôga kyôkai), mars 1928 – 1933, fondée par Yamamoto Makihiko à Kyoto.

Club de photographie Naniwa (浪華冩眞倶楽部, naniwa shashin club), fondé en 1904 par Ishii Kichinosuke et Kuwata Shôzaburô à Osaka.

École constructiviste (構成派, kôseiha)

Club de photographie Tanpei (丹平冩眞倶楽部, tanpei shashin club), février 1930 – 1941, fondé par Yasui Nakaji et Ueda Bizan à Osaka.

Ginreisha (銀鈴社, Compagnie Ginrei) sous-groupe du Club de photographie Naniwa, fondé en 1927.

Société de recherche photographique de Tokyo (東京冩眞研究会, tôkyô shashin kenkyûkai), mai 1907 – aujourd’hui, fondée par Akiyama Tetsusuke, Katô Seiichi et Saitô Tarô à Tokyo.

Groupe Image Avant-garde (アヴァンギャルド造影集団, avan gyarudo zôei shûdan), 1937 – 1940, fondé par Hanawa Gingo, Honjô Kôrô et Hirai Terushichi dans la région d’Osaka.

Association de photographie d’avant-garde (前衛冩眞協会, zen’ei shashin kyôkai), 1938 – 1940, fondée autour de Takiguchi Shûzô à Tokyo.

Association d’art indépendant (独立美術協会, dokuritsu bijutsu kyôkai), 1926 – aujourd’hui, fondée par Maeta Kanji et Saeki Yûzô.

Club Photo-Avant-garde de Nagoya (ナゴヤフォトアバンガルド倶楽部, nagoya foto avan gyarudo kurabu), février 1939 – 1941, fondé par Sakata Minoru à Nagoya.

Société Irufu (ソシエテ・イルフ, soshiete irufu), octobre 1939 – 1940, fondée par Takahashi Wataru et Hisano Hisashi à Fukuoka.

Société de recherche plastique photographique (冩眞造形研究会, shashin zôkei kenkyûkai)

Association de culture photographique de Nagoya (名古屋冩眞文化協会, nagoya shashin bunka kyôkai), nouveau nom du Club Photo-Avant-garde de Nagoya. Le nom est changé en novembre 1939.

Société de recherche de photojournalisme des jeunes (青年報道冩眞研究会, seinen hôdô shashin kenkyûkai), juillet 1938 – 1940, fondé par Domon Ken, Hamaya Hiroshi, Fujimoto Shihachi, Tamura Shigeru et d’autres avec le support de Photo Times à Tokyo.

Association des artistes photographes de Mandchourie (manshû shashin sakka kyôkai), décembre 1932 – 1941, fondé par Fuchikami Hakuyô à Dalian, Mandchourie.

Théoriciens et photographes professionnels et amateurs cités

Horino Masao, László Moholy-Nagy, Man Ray, Sugita Hideo (plus tard nommé Ei-Kyu), Kimura Sen’ichi, Itagaki Takao (critique), Franz Roh, Ina Nobuo (critique), Nojima Yasuzô, Nakayama Iwata, Kimura Ihee, Hanaya Kanbee, Fuchikami Hakuyô, Yamamoto Makihiko, Yamawaki Iwao, Koishi Kiyoshi, Kawabata Yasunari (écrivain), Shiihara Osamu, Hirai Terushichi, Yamamoto Kansuke (poète et photographe), Yoshikawa Tomizô, Kuwabara Kineo, Nishigori Kôji, Hanawa Gingo, Tamura Sakae, Takao Girô, Honjô kôrô, Takiguchi Shûzô (critique), Abe Yoshifumi (aussi lu Nobuya), Nagata Isshû, Imai Shigeru, Fukuzawa Ichirô, Murano Shirô (poète), Sakata Minoru, Tarui Yoshio, Hattori Yoshifumi, Umesaka ôri, Bashô (poète), Shimozato Yoshio (peintre), Takahashi Wataru, Hisano Hisashi, Tajima Tsugio, Ueda Shôji, Yanagita Kunio (père des études folkloriques japonaises), Hamaya Hiroshi, Watsuji Tetsurô.

Expositions citées

Internationale Ausstellung des Deutschen Werbunds Film und Foto, Stuttgart 1929

Exposition internationale itinérante de photographies allemandes, 13 – 22 avril 1931, hall du bâtiment Asahi Shinbunsha, Tokyo, puis Osaka (『独逸国際移動冩眞展』)

Exposition de la Société de recherche sur la Nouvelle Photographie (dernière exposition en 1932)

Exposition du Club photographique d’Ashiya, 25 – 27 avril 1931, dans le même hall d’exposition que l’Exposition internationale itinérante de photographies allemandes, Tokyo

Exposition du Club de photographie Naniwa (Namiten), août 1930. La photographie de Koishi Kiyoshi, En marche!, y fait grand bruit.

Exposition du Club de photographie Naniwa (Namiten), octobre 1932, Tokyo. Première exposition du club à Tokyo depuis le grand tremblement de terre en 1923. Koishi Kiyoshi y présente une série de dix photomontages intitulée Excitation des premiers jours d’été.

Exposition du Club de photographie Tanpei, octobre 1935, première exposition qu’il organise à Tokyo.

Salon de  photographie d’Ashiya, 1935, restructuration de l’Exposition du Club photographique d’Ashiya avec une ouverture  des candidatures au niveau national pour cette exposition.

Œuvres citées

Horino Masao, Tempo, photomontage de la série Nature du grand Tokyo, publié dans Chûô Kôron (中央公論) en octobre 1931.

Koishi Kiyoshi, En marche!, exposé à la Namiten en août 1930.

Koishi Kiyoshi, Excitation des premiers jours d’été, exposé à la Namiten en octobre 1932.

Hanawa Gingo, Oeil mécanique du créateur (aussi connu sous le titre Imagination complexe), exposé à la 27ème Namiten en 1938

Umesaka ôri, Citrouille

Takayama Masataka, Nature morte

Shimamura Hôkô, Nature morte

Iida Kôjirô, « … », 1933, publié dans Kôga, novembre 1933

Horino Masao, Scène de la pièce « Les bas-fonds » de Gorki au Petit théâtre Tsukiji, 1925, publiée dans Photo Times, avril 1925

Fuchikami Hakuyô, Train élancé à toute vitesse, 1930, publié dans Asahi Camera, octobre 1930

Horino Masao, Nature du grand Tokyo, publié dans Chûô Kôron, octobre 1931

Horino Masao, A travers la capitale : Album de la rivière Sumida, publié dans Hanzai Kagaku, décembre 1931

Horino Masao, Berges de la rivière Tama, publié dans Hanzai kagaku, mai 1932

Gorki, Les bas-fonds, 1902 (?), (pièce de théâtre)

Okada Chûji, Homme, publié avec des commentaires de Fuchikami Hakuyô dans le numéro d’inauguration d’Hikaru oka (« colline étincelante ») en novembre 1937

Yasui Nakaji, Shiihara Osamu, Juifs itinérants (série collaborative), 1941

Isshiki Tatsuo, Tombeau, 1938

Publications citées

Moholy-Nagy, Malerei, Fotographie, Film, 1929

Itagaki Takao, Correspondances entre l’art et la machine, 1929 (板垣鷹穂『機械と芸術との交流』1929年 ; itagaki takao, kikai to geijutsu to no kôryû, 1929 nen)

Ei-Kyu, La raison du sommeil, éd. Geijutsugaku kenkyûkai, 1936 (『眠りの理由』1936年 ; nemuri no riyû, 1936 nen)

Horino Masao, Théories artistiques de la photographie contemporaine, 1930 (堀野正雄『現代冩眞芸術論』1930年 ; horino masao, gendai shashin geijutsuron, 1930 nen)

Horino Masao, Itagaki Takao, Analyse sociologique de l’art des paquebots de luxes, 1930 (堀野正雄、板垣鷹穂『優秀船の芸術社会学的分析』1930年 ; horino masao, itagaki takao, yûshûsen no geijutsu shakaigakuteki bunseki, 1930 nen)

Horino Masao, Appareil photo : œil vs métal : composition , 1932 (『カメラ・眼×鉄・構成』1932年 ; kamera . Me x tetsu . kôsei, 1932 nen)

Ina Nobuo, « Retour à la photographie », Kôga, vol. 1, no. 1, 1932, pp. 1-14 (伊奈信男「冩眞に帰れ」『光画』第1巻第1号1932年 ; ina nobuo, shashin ni kaere, dai 1 kan dai 1 gô, 1932 nen)

Ina Nobuo, « Mention du groupe Kôga », Kôga, juin 1933, pp. 156-157 (伊奈信男「光画会記事」『光画』1933年 ; Ina Nobuo, kôgakai kiji, kôga, 1933 nen)

Yamawaki Iwao, « Regarder les photomontages », Photo Times, avril 1934, pp. 509-516 (山脇巌「日本のフォトモンタジュウを見る」『フォトタイムス』1934年, yamawaki iwao, nihon no fotomontaju wo miru, foto taimusu, 1934 nen)

Koishi Kiyoshi, « La vie des jouets », Shashin Shinpô, septembre 1934, pp. 18-24 (小石清「生命の玩具」『冩眞新報』1934年, koishi Kiyoshi, seimei no gangu, shashin shinpô, 1934 nen)

Koishi Kiyoshi, Nouvelles techniques de prise de vue et de réalisation de photographies, 1936 (小石清『撮影・作画の新技法』1936年, koishi kiyoshi, satsuei/sakuga no shingihou, 1936 nen)

Yamamoto Kansuke, Titre et thème, janvier et avril 1932 (2 parties) (山本悍右「題と主題」1月4月1932年, yamamoto kansuke, dai to shudai, 1 gatsu 4 gatsu 1932 nen)

Takiguchi Shûzô, « Photographie et surréalisme », Photo Times, février 1938 (瀧口修造「冩眞とスルレアリスム」『フォトタイムス』2月1938年, takiguchi shûzô, shashin to sururearisume, foto taimusu, 2 gatsu 1938 nen)

Takiguchi Shûzô, « Échange entre peinture et photographie », Photo Times, mai 1938 (瀧口修造「冩眞と絵画の交流」『フォトタイムス』5月1938年, takiguchi shûzô, shashin to kaiga no kôryû, foto taimusu, 5 gatsu 1938 nen)

« Rapport sur le symposium de Photographie d’avant-garde », Photo Times, septembre 1938. Ce symposium est organisé à l’occasion de l’exposition tokyoïte du Club de photographie Naniwa en juin 1938. Ce  symposium est organisé par l’Association de photographie d’avant-garde  et sponsorisé par Photo Times.

Takiguchi Shûzô, « Objet et photographie : l’objet surréaliste en particulier »,  Photo Times, août 1938 (瀧口修造「物体と冩眞―特にスルレアリスムのオブジェに就いて」『フォトタイムス』8月1938年, takiguchi shûzô, buttai to shashin : toku ni shururearisumu no obuje ni tsuite, foto taimusu, 8 gatsu 1938 nen)

Sakata Minoru,  « Une interprétation concrète de la photo-surréaliste et de la photo-abstraction, Shashin Salon, mai 1939 (坂田稔「超現実主義冩眞と抽象造影の具体的な解説」『冩眞サロン』5月1939年, sakata minoru, chôgenjitsu-shugi shashin to chûshô zôei no gutaiteki na kaisetsu, shashin saron, 5 gatsu)

Takiguchi Shûzô, « Moholy-Nagy, un photographe expérimental », Photo Times, septembre 1938 (瀧口修造「実験的冩眞家としてのモホリ・ナギー」『フォトタイムス』9月1938年, takiguchi shûzô, jikken teki shashinka to shite no mohori-nagii, foto taimusu, 9 gatsu 1938 nen)

Takiguchi Shûzô, « Lettres de Moholy-Nagy », Photo Times, janvier 1940 (瀧口修造「モホリ・ナギーからの手紙其の他」『フォトタイムス』1月1940年, takuguchi shûzô, mohori-nagii kara no tegami sono ta, foto taimusu, 1 gatsu 1940 nen)

Yamamoto Kansuke,  » Mon grand ami, Sakata Minoru » dans Structure en photographie : anthologie de Sakata Minoru , éd. Arumu, Nagoya, 1988 (山本悍右「畏友 坂田稔の事」『造形冩眞1934年-1941年ー坂田稔冩眞集』1988年, yamamoto kansuke, Iyû: sakata minoru no koto, zôkei shashin 1934-1941: sakata minoru shashinshû, 1988 nen)

Questionnaire « Vers la photographie de la 2600ème année du règne impérial », Photo Times, janvier 1940

Satô, « Enregistrement de la vie des mendiants – journalisme et observation », Shinkô Shashin Kenkyû, juillet 1931, p. 16 (佐藤黑人「乞食の生活記録より (ジャーナリズム・観察)」『新興冩眞研究』7月1931年, satô, kojiki no seikatsu kiroku yori jyanarizumu/kansatsu, shinkô shashin kenkyû, 7 gatsu 1931 nen)

Fuchikami Hakuyô, « Sur l’art de la photographie », dans Fuchikami Hakuyô, Manuel de la photographie de Mandchourie, éd. Mantetsu Shainkai, Dalian, 1938 (淵上白陽「冩眞芸術に就いて」『満州冩眞読本』1938年, fuchikami hakuyô, shashin geijutsu ni tsuite, Manshû shashin dokuhon, 1938 nen)

Ueda Shôji, « Impressions », Camera Art, octobre 1939 (上田正治「感想」『カメラアート』10月1939年, ueda shôji, kansô, kamera ato, 10 gatsu 1939 nen)

Hamaya Hiroshi, Territoires de neige, (濱谷浩『雪国』, hamaya hiroshi, yukiguni)

Hamaya Hiroshi, Le Japon de la côte ouest (濱谷浩『裏日本』, hamaya hiroshi, ura nihon)

Magazines et revues cités

Shirakaba (『白樺』, « bouleau blanc »), 1910-1923, mensuel de littérature

Photo Times (『フォトタイムス』), mars 1924 – décembre 1940, éd. Photo Times’sha

Asahi Camera (『アサヒカメラ』), avril 1926 – avril 1942 ; octobre 1949 – aujourd’hui, éd. Asahi Shinbunsha

Shashin Geppô (『冩眞月報』, « Le mensuel photographique »), février 1894 – décembre 1940, éd. Konishi Honten [aujourd’hui Konica].

Shinkô Shashin Kenkyû (『新興冩眞研究』, « Recherche sur la Nouvelle Photographie »)

Kôga (『光画』, « Image de lumière »), mai 1932 – décembre 1933, éd. Jurakusha

Hakuyô (『白陽』) juin 1922 – septembre 1926, éd. Hakuyô Gashûsha

Bungei Jidai (« époque littéraire »), 1924-1927

Atelier (『』)

FRONT (『FRONT』)

******

ISBN : 978-0300099256

Langue : anglais

Lieu où trouver ce livre :

-Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, Paris ; cote : USUEL 770.95 HIS

-Bibliothèque de l’Ecole française d’Extrême-Orient, Paris ; cote  : F 250

-Bibliothèque nationale et universitaire, Strasbourg ; cote : BH.30.271

******


Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.