Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography »

Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography », in The History of Japanese Photography, 2 mars – 27 juillet 2003, The Museum of Fine Arts, Houston, pp. 100-113

Le catalogue The History of Japanese Photography, compilé à l’occasion de l’exposition éponyme au musée d’art de Houston en 2003, est encore aujourd’hui la bible de l’histoire de la photographie japonaise en langue occidentale. Il a fallu huit années de travail de recherche pour réaliser cette exposition et ce catalogue.

Après une introduction d’Anne Wilkes Tucker, six articles divisent le contenu des recherches en six thématiques.

-« The Early Years of Japanese Photography » Kinoshita Naoyuki, pp. 14-35

-« The Origins and Development of Japanese Art Photography » Kaneko Ryûichi, pp. 100-113

-« The Age of Modernism: From Visualization to Socialization » Takeba Jo, pp. 142-157

-« Realism and Propaganda: The Photographer’s Eyes Trained on Society » Kaneko Ryûichi, pp. 184-193

-« The Evolution of Postwar Photography » Iizawa Kôtarô, pp. 208-225

-« Internationalization, Individualism, and the Institutionalization of Photography » Dana Friis-Hansen, pp. 260-279

Ces six textes proposent une lecture de l’histoire de la photographie japonaise de ces débuts, au milieu du XIXème siècle, jusqu’à la période contemporaine. Pour chaque article un nombre important de photographies sont présentées en illustration.

Dans la mesure où ce blog est dédié à la période moderne, ce sont plus particulièrement les deux textes de Kaneko Ryûichi et celui de Takeba Jo qui nous intéresse et dans ce billet, je m’arrête plus particulièrement sur le premier article de Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography ».

Cet article se concentre sur la Photographie d’Art, terme utilisé pour designer la photographie pictorialiste japonaise à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle.

On note quatre sous-titres dans le texte de Kaneko Ryûichi: « Photography and the Establishment of the Meiji State », « The Germination of Art Photography », « Art Photography in its Prime », « Pictorialism in the 1930’s ».

Clubs, associations et sociétés cités

école d’art de Tokyo (東京美術学校, tôkyô bijutsu gakkô [aujourd’hui Université d’art de Tokyo, 東京芸術大学, tôkyô geijutsu daigaku]), fondée en 1887

Société d’art Meiji (明治美術会, meiji bijutsukai), premier groupe de peintres yôga

Compagnie Tsukiji de fabrication de plaques (築地乾板製造会社, tsukiji Kanpan Seizô Kaisha), fondée en 1888 par Ogawa Kazuma, William K. Burton et Kajima Seibei

Société de photographie du Japon (日本冩眞会, nihon shashinkai), fondée en mai 1889

Société de critique photographique du grand Japon (大日本冩眞品評会, dai nippon shashin hinpyôkai), fondée par Ogura Kenshi et Aritô Kintarô

Amicale de photographie de Tokyo (東京冩友会, tokyo shayûkai), fondée en 1901 par Ozaki Kôyô

Société de photographie orientale (東洋冩眞会, tôyô shashinkai), fondée en 1902 par Miyauchi Kôtarô

Yûtsuzusha fondé en octobre 1904 par Saitô Tarô, Akiyama Tetsusuke, Katô Seiichi

Société de recherche photographique de Tokyo (東京冩眞研究会, tôkyô shashin kenkyûkai), fondée en 1907 par les membres du Yûtsuzusha avec l’aide de la société Konishi Honten

Club de photographie Naniwa (浪華冩眞倶楽部, naniwa shashin club), fondé en 1904 à Osaka

Club de photographie Aiyû (愛友写真倶楽部, aiyû shashin club), fondé en janvier 1912 à Nagoya par Hidaka Chôtarô

Groupe des quatre (四人会, yoninkai), fondé par Nojima Yasuzô avec Ono Ryûtarô, Yamamoto Yoshio, Yamasaki Seison

Tenkyûkai groupe formé par sept artistes du Club de photographie Naniwa, dont Kometani Kôrô, Kajiwara Keibun, Yokoyama Kinkei

Compagnie d’art photographique (写真芸術社, shashin geijutsusha), fondée par Fukuhara Shinzô, Fukuhara Rosô, Kakefuda Isao, ôtaguro Motoo

Association de photographie artistique du Japon (日本光画芸術協会, nihon kôga geijutsu kyôkai), formé en 1922 par Fuchikami Hakuyô

Association de photographie du Japon (日本光画協会, nihon kôga kyôkai), fondé par Yamamoto Makihiko à Kyoto

Société de photographie du Japon (日本冩眞会, nihon shashinkai), fondée en 1924 par d’anciens membres de la première Société de photographie du Japon et de la Kôgakai, avec pour leader Fukuhara Shinzô

Société de recherche de Nouvelle Photographie (新興冩眞研究会, shinkô shashin kenkyûkai), fondée en 1930 par Kimura Sen’ichi

Photographes professionnels et amateurs cités

Esaki Reiji, Yoshida Katsunosuke, Asanuma Tôkichi, Ogawa Kazuma, Kajima Seibei, Vicomte Enomoto Takeaki, Kikuchi Dairoku (mathématicien), William K. Burton (Professeur à l’université impériale de Tokyo), Ishikawa Iwao, Ogura Kenshi, Nakajima Seiichi, Asai Chû, Kurokawa Suizan, Tomishige Tokuji, Miyauchi Kôtarô, Saitô Tarô, Egashira Haruki, Akiyama Tetsusuke, Katô Seiichi, Yoshino Makoto, Nojima Yasuzô, Hidaka Chôtarô, Ono Ryûtarô, Yamamoto Yoshio, Yamasaki Seison, Kometani Kôrô, Kajiwara Keibun, Yokoyama Kinkei, Fukumori Hakuyô, Umesaka ôri, Fukuhara Shinzô, Fukuhara Rosô, Kakefuda Isao, ôtaguro Motoo, Miyake Kokki, Takakuwa Katsuo, Sugiura Hisui, Minami Minoru, Nakajima Kenkichi, Takayama Masataka, Fuchikami Hakuyô, Asano Môfu, Kambara Tai, Murayama Tomoyoshi, Tsusaka Jun, Takada Minayoshi, Matsuo Saigorô, Kara Takeshi, Yamamoto Makihiko, Shiotani Teikô, Arima Mitsugi, Tamura Sakae, Takao Girô, Yoshino Keiichirô, Toriyama Yasunari, Shimamura Hôkô.

Expositions citées

Exposition de photographies étrangères, mai 1893, Ueno, Tokyo. Cette exposition, organisée par William K. Burton, regroupe 296 photographies pictorialistes dont celles de George Davidson, Peter Henry Emerson et d’autres membres du London Camera Club. Elle est la première exposition de photographies étrangères sur le sol nippon.

Première Exposition de l’Amicale de photographie de Tokyo, 7 mai – 5 juin 1903, Parc d’Ueno, Tokyo

Première Exposition de la Société de photographie orientale, 1901

Première Exposition fermée de la Société de recherche photographique de Tokyo, 5 – 6 décembre 1908, Tokiwagi Club, Nihonbashi, Tokyo (la deuxième a lieu en 1909).

Première Kenten (exposition ouverte de la Société de recherche photographique de Tokyo), mars 1910, Takenodai hall, Ueno, Tokyo. Cette exposition présente 496 photographies qui ont été sélectionnées parmi les 619 proposées. Des photographes de tout le Japon proposent leurs œuvres pour cette exposition renommée.

Troisième Kenten, 1912, Yoshino Makoto gagne le premier prix avec Fleurs inconnues, et Nojima Yasuzô gagne la deuxième place avec Mer trouble.

Exposition de photographie d’art, Galerie Shiseidô, juillet 1921

Textes cités

Asai Chû, Composition en photographie (shashin no ichi), publié en plusieurs fois dans le magazine Shashin Shinpô

Miyake Kokki, Comment prendre des photographies (shashin no utsushikata), 1916

Takakuwa Katsuo, L’art du négatif (firumu shashinjutsu), 1920

Magazines et revues cités

Shashin Shinpô (『冩眞新報』, « Nouvelles photographiques »), fondé en avril 1889. Une nouvelle version est inaugurée en novembre 1896 par Asanuma Shôkai.

Shashin Geppô (『冩眞月報』, « Le mensuel photographique »), février 1894 – décembre 1940, éd. Konishi Honten [aujourd’hui Konica].

Taiyô (『太陽』, « soleil »), il s’agit d’un magazine mensuel généraliste qui ouvre un concours de photographie en janvier 1902. Les gagnants gagnent cinq yens et la possibilité de publier leurs œuvres dans le magazine.

Myôjô, (『明星 』, « étoile »), février 1900 – novembre 1908, journal fondé par le poète Yosano Tekkan. Il est lié à la Société de Nouvelle Poésie (shinshisha).

Camera, (『カメラ』), avril 1921 – août 1956, éd. Ars, avec Miyake Kokki comme conseiller et Takakuwa Katsuo comme éditeur en chef.

Amateur, éd. Kinseidô, sous la direction de Sugiura Hisui.

Geijutsu shashin kenkyû (『芸術冩眞研究』, « Recherches sur la Photographie d’Art »), mai 1922 – août 1940 ; juin 1951 – août 1970, éd. Ars, En 1922 Minami Minoru est éditeur en chef et il est remplacé en 1923 par Nakajima Kenkichi.

Hakuyô (『白陽』), juin 1922 – septembre 1926, éd. Hakuyô Gashûsha, fondé par Fuchikami Hakuyô.

******

ISBN : 978-0300099256

Langue : anglais

Lieu où trouver ce livre :

-Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, Paris ; cote : USUEL 770.95 HIS

-Bibliothèque de l’Ecole française d’Extrême-Orient, Paris ; cote  : F 250

-Bibliothèque nationale et universitaire, Strasbourg ; cote : BH.30.271

******


Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *