Iizawa Kôtarô, “Kôga”, éd. Fukkokuban, 1990

Commencer par le commencement.

La revue Kôga est composée de 18 numéros publiés entre mai 1932 et décembre 1933. Suite à l’importante place que les chercheurs japonais ont attribuée à cette revue lors de leurs recherches sur la photographie japonaise moderne, une réédition a été réalisée en 1990.

Les dix-huit numéros originaux ont été scannés, reproduits tels quels et regroupés en trois volumes. Un texte de présentation d’Iizawa Kôtarô précède les reproductions.

Dans cette revue, au total cent-quatre-vingt-deux photographies (respectivement soixante-deux photographies dans le premier volume et cent-vingt photographies dans le deuxième volume) sont publiées sous soixante-cinq noms de photographes différents.

Les soixante-cinq noms sont les suivants (par ordre alphabétique)

Aoki Haruo, Ashisawa Michio, Beniya Kichinosuke, Chikamatsu Kakichi, Furukawa Asatarô, Furukawa Shôzô, Hanawa Gingo, Hanaya Kanbee, Hashimoto Kiyonori, Hori Fusao, Horino Masao, Hotta Yorio, Ibuka Akira, Ide Kinji, Iida Kôjirô, Ikeda Kikuji, Ikeda Shirô, Inoue Akira, Kagoshima Jirô, Kawarai Shin, Kimura Ihee, Kojima Akio, Komatsu Saburô, Kono Yotsuo, Kubokawa Tokusaburô, Kuwata Kazuo, Matsubara Jûzô, Matsuzaki Fujio, Misawa Kenzô, Mitsuzumi Hiroshi, Miura Yoshiji, Nakaoka Kenji, Nakayama Iwata, Nagamine Riichi, Natori Yônosuke, Ninomiya Yoshio, Nishigori Kôji, Nojima Yasuzô, Nomai (Korai) Seiji, Okano Hajime, Oki Naokazu, Oyamada Chûji, Ozaki Seiroku, Saeki Ryô, Sako Zeikô, Sakuma Hyôe, Sakurai Gorô, Sase Gorô, Sato Kôji, Tanaka Hajime, Tomimoto Kenkichi, Ueda Saneyoshi, Umebayashi Chôjirô, Ushioda Kikuo, Wakayanagi Gitarô (Yoshitarô), Yabashi Otoya, Yamakawa Ken’ichirô, Yamanouchi Hikaru, Yano Shûji, Yasui Nakaji, Yokohama Susumu, Yoshikawa Tomizô, Yoshizawa Hiroshi

******

ISBN : 4760106618

Langue : Japonais

Où trouver ces trois volumes :

-Bibliothèque du Musée de photographie de la ville de Tokyo (www.syabi.com)

-National Library of Australia

-Je possède une version photocopiée complète (Me contacter si vous souhaitez la consulter)

******

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.