Archives par mot-clé : Nojima Yasuzô

« Nojima Yasuzô et le Lady’s Camera Club dans les années 30 »

『野島康三とレディス・カメラ・クラブ Yasuzo Nojima and Lady’s Camera Club in 1930’s』渋谷区立松濤美術館1993年2月7日~3月21日

Nojima Yasuzō et le Lady’s Camera Club dans les années 30, Musée d’art Shōtō, 7 février – 21 mars 1993

Ce livre a été publié à l’occasion de l’exposition éponyme qui a eu lieu au Musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo.

Petit livre souple de 24 pages (25x24cm).

Photographie en première de couverture : Nojima Yasuzō, Titre inconnu (Portrait de Tsuchiura Nobuko), première moitié des années 1930 [野島康三≪題名不詳(土浦信子像)≫1930年代前半nojima yasuzōdaimei fushō (tsuchiura nobuko zō) 1930 nen dai zen han]

Photographie en quatrième de couverture : Matsunaga (Satō) Tazue, Titre inconnu (Portrait de Nojima Yasuzō), 1938-39 [松永(佐藤)田鶴江≪題名不詳(野島康三像)≫1938-39年matsunaga (satō) tazuedaimei fushō (nojima yasuzō zō) 1938-39 nen]

Ce livre présente le Lady’s Camera Club (LCC), un groupe de photographe amateur composé uniquement de femmes, qui a existé  autour de Nojima Yasuzō à la fin des années trente à Tokyo. Il est composé d’un court texte d’introduction de Mitsuda Yuri, conservatrice au Musée d’art Shōtō, intitulé « Développement du style de Nojima et le Lady’s Camera Club [レディス・カメラ・クラブと野島の作風の展開] », qui présente brièvement les photographes de ce club : Tsuchiura Nobuko (土浦信子, 1900-1998), Matsunaga (Satō) Tazue (松永(佐藤)田鶴江, 1914-), Mizoguchi Utako (溝口歌子, 1907-1980), Tominaga Yoshiko (富永芳子, 1906-), Shimada Junko (島田順子, 1913-), Nojima Inako (野島稲子) et Kurota Yoneko (黒田米子, 1901-1986). A la suite de ce texte, cinquante-trois photographies sont reproduites. Puis à la fin du livre se trouve une chronologie succincte d’évènements liés à Nojima Yasuzō et à l’existence du LCC. Continuer la lecture de « Nojima Yasuzô et le Lady’s Camera Club dans les années 30 »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Facsimilé de « Kôga », vol. 1, no. 3, 1932

Facsimilé de petite taille (12,9×18,3 cm) d’un des dix-huit numéros de la revue Kōga (Image de lumière, 1932-33). Publié en 2010 par Zen Foto Publications. Édition limitée à 500 exemplaires. Continuer la lecture de Facsimilé de « Kôga », vol. 1, no. 3, 1932

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Catalogues du musée d’art Shôtô, Shibuya

Depuis les années 1990, le musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo, a organisé plusieurs expositions sur la thématique de la photographie japonaise moderne.

Parmi les présentations à venir se trouvent plusieurs de leurs catalogues d’expositions :

Nojima Yasuzō et le Ladies Camera Club dans les années 1930, 7 février – 21 mars 1993, musée d’art Shōtō  『野島康三とレディス・カメラ・クラブ YASUZO NOJIMA and Lady’s Camera Club in 1930’s』1993年2月7日ー3月21日渋谷区立松濤美術館 [jp]

L’ère de l’art photographique – Flâneurs urbains de l’ère Taishō, 8 décembre 1998 – 31 janvier 1999, musée d’art Shōtō  『写真芸術の時代 大正期の都市散策者たち – « SHASHIN GEIJUTSU » – Photography Art. The 5 Flâneuse in Tokyo 1921-24』1998年12月8日ー1999年1月31日、渋谷区立松濤美術館 [jp/en] [no 85]

Kiichirō Ishida and the Sydney Camera Circle. Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s, 23 juillet – 8 septembre 2002, musée d’art Shōtō  『石田喜一郎とシドニーカメラサークル 20世紀写真の探索 写真のモダニズム/ジャポニズム – Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s. Kiichiro Ishida and Sydney Camera Circle』2002年7月23日ー9月8日渋谷区立松濤美術館 [jp/en] [no 103]

Ei-Kyû : La grande aventure d’un artiste d’avant-garde, 10 août – 20 septembre 2004, musée d’art Shōtō  『前衛画家の大きな冒険 瑛九』2004年8月10日ー9月20日渋谷区立松濤美術館 [jp] [no 115]

Nojima Yasuzō : Œuvres et documents de la collection du musée d’art Shōtō, 29 septembre – 15 novembre 2009, musée d’art Shōtō  『渋谷区立松濤美術館所蔵 野島康三作品と資料集 – Yasuzo nojima 1889-1964 Works and archives. Collection of the Shoto Museum of Art』2009年9月29日ー11月15日渋谷区立松濤美術館 [jp] [no 140]

Seiichi Uozumi 1920’s – 1930’s, 7-21 février 2010 (1ère partie) – 27 février – 14 mars 2010 (2ème partie),  musée d’art Shōtō  『魚住誠一写真展 ブロムオイルの美学 Seiichi Uozumi 1920’s-1930’s』2010年2月7日ー2月21日(前期)、2月27日ー3月14日(後期)渋谷区立松濤美術館 [jp]

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Livre publié à l’occasion de l’exposition Yasuzo Nojima. Master of Japanese Photography between Pictoralism and modernism, Modena, Fotomuseo Giuseppe Panini, 27 mars – 5 juin 2011

Livre publié ce mois-ci aux édition Skira – photography. Il présente le travail photographique de Nojima Yasuzô. Les œuvres représentées sont celles réunies dans la « Collection Nojima Yasuzô », conservée au musée national d’art moderne de Kyoto. En dehors du Japon, cette collection a été présentée aux états-Unis (département de photographie du Art Institute of Chicago) au début des années quatre-vingt. Cette fois-ci, c’est en Italie que la collection vient d’être exposée.

 Après la mort de Nojima Yasuzô en 1964, ses œuvres ont été conservées par sa famille et ses amis photographes, qui ont formé la Société de conservation des travaux de Nojima Yasuzô (nojima yasuzô isaku hozonkai) et ont constitué cette collection.

Ce livre est constitué de deux textes – l’un de Kohmoto Shinji intitulé « The Position of the Nojima Collection in Modern Japanese Art History » et l’autre de Chiara Dall’Olio, « Yasuzo Nojima, Light Pictures » -, de cent-douze planches, d’une biographie de l’artiste et d’une courte bibliographie. Continuer la lecture de « Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Takeba Jo, « The Age of Modernism: From Visualization to Socialization »

Takeba Jo, « The Age of Modernism: From Visualization to Socialization », in The History of Japanese Photography, 2 mars – 27 juillet 2003, The Museum of Fine Arts, Houston, pp. 142-157

Le catalogue The History of Japanese Photography, compilé à l’occasion de l’exposition éponyme au musée d’art de Houston en 2003, est encore aujourd’hui la bible de l’histoire de la photographie japonaise en langue occidentale. Il a fallu huit années de travail de recherche pour réaliser cette exposition et ce catalogue.

Après une introduction d’Anne Wilkes Tucker, six articles divisent le contenu des recherches en six thématiques.

-« The Early Years of Japanese Photography » Kinoshita Naoyuki, pp. 14-35

-« The Origins and Development of Japanese Art Photography » Kaneko Ryûichi, pp. 100-113

-« The Age of Modernism: From Visualization to Socialization » Takeba Jo, pp. 142-157

-« Realism and Propaganda: The Photographer’s Eyes Trained on Society » Kaneko Ryûichi, pp. 184-193

-« The Evolution of Postwar Photography » Iizawa Kôtarô, pp. 208-225

-« Internationalization, Individualism, and the Institutionalization of Photography » Dana Friis-Hansen, pp. 260-279

Ces six textes proposent une lecture de l’histoire de la photographie japonaise de ces débuts, au milieu du XIXème siècle, jusqu’à la période contemporaine. Pour chaque article un nombre important de photographies sont présentées en illustration.

Dans la mesure où ce blog est dédié à la période moderne, ce sont plus particulièrement les deux textes de Kaneko Ryûichi et celui de Takeba Jo qui nous intéressent et dans ce billet, je m’arrête plus particulièrement sur l’article de Takeba Jo, «The Age of Modernism: From Visualization to Socialization ».

Cet article se concentre sur la période entre 1924 et 1945. Durant cet intervalle d’une vingtaine d’années, la photographie japonaise entre en rupture avec le pictorialisme. La photographie  japonaise moderne explose alors avec le mouvement Nouvelle Photographie (shinkô shashin), mouvement influencé par la Nouvelle Objectivité allemande et le Bauhaus. La photographie japonaise évolue ensuite vers le mouvement Photographie d’Avant-Garde (zen’ei shashin) qui n’est pas sans lien avec le surréalisme et vers la photographie journalistique (hôdô shashin).

On note trois sous-titres dans le texte de Takeba Jo : « Objectivity and the New Photography, 1924 to the Early 1930s », « Subjective Presentation and the Search for Avant-Garde Photography, Late 1930s », « Engagement and Conversion: Perspectives on Society and the Other, 1940-45 ». Continuer la lecture de Takeba Jo, « The Age of Modernism: From Visualization to Socialization »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography »

Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography », in The History of Japanese Photography, 2 mars – 27 juillet 2003, The Museum of Fine Arts, Houston, pp. 100-113

Le catalogue The History of Japanese Photography, compilé à l’occasion de l’exposition éponyme au musée d’art de Houston en 2003, est encore aujourd’hui la bible de l’histoire de la photographie japonaise en langue occidentale. Il a fallu huit années de travail de recherche pour réaliser cette exposition et ce catalogue.

Après une introduction d’Anne Wilkes Tucker, six articles divisent le contenu des recherches en six thématiques.

-« The Early Years of Japanese Photography » Kinoshita Naoyuki, pp. 14-35

-« The Origins and Development of Japanese Art Photography » Kaneko Ryûichi, pp. 100-113

-« The Age of Modernism: From Visualization to Socialization » Takeba Jo, pp. 142-157

-« Realism and Propaganda: The Photographer’s Eyes Trained on Society » Kaneko Ryûichi, pp. 184-193

-« The Evolution of Postwar Photography » Iizawa Kôtarô, pp. 208-225

-« Internationalization, Individualism, and the Institutionalization of Photography » Dana Friis-Hansen, pp. 260-279

Ces six textes proposent une lecture de l’histoire de la photographie japonaise de ces débuts, au milieu du XIXème siècle, jusqu’à la période contemporaine. Pour chaque article un nombre important de photographies sont présentées en illustration.

Dans la mesure où ce blog est dédié à la période moderne, ce sont plus particulièrement les deux textes de Kaneko Ryûichi et celui de Takeba Jo qui nous intéresse et dans ce billet, je m’arrête plus particulièrement sur le premier article de Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography ».

Cet article se concentre sur la Photographie d’Art, terme utilisé pour designer la photographie pictorialiste japonaise à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle.

On note quatre sous-titres dans le texte de Kaneko Ryûichi: « Photography and the Establishment of the Meiji State », « The Germination of Art Photography », « Art Photography in its Prime », « Pictorialism in the 1930’s ». Continuer la lecture de Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Modern Photography in Japan 1915-1940 »

« Modern Photography in Japan 1915-1940 »

Catalogue de l’exposition au Ansel Adams Center, San Francisco, 24 juillet – 30 septembre 2001

Catalogue de l’exposition éponyme organisée par The Friends of Photography du Ansel Adams Center.

Avant-propos de Matsumoto Norihiko

Introduction de Deborah Klochko

Texte de Kaneko Ryûichi

Ce catalogue, et l’exposition à l’occasion de laquelle il a été publié, mettent en avant soixante-dix-neuf photographies de trente-deux photographes japonais. Leur esthétique s’échelonne du pictorialisme au modernisme. Ces photographies sont autant composées à l’aide de techniques traditionnelles que d’expérimentations telles que des photocollages, des photogrammes et des expositions multiples. Pour le catalogue, le choix a été fait de présenter les œuvres suivant l’ordre alphabétique du nom des artistes.

Le texte d’accompagnement de Kaneko Ryûichi énonce les grandes lignes de l’histoire de la photographie japonaise de l’ère Taishô (1912-1926) et des deux premières décennies de l’ère Shôwa (1926-1989). Il est divisé en plusieurs chapitres courts :

-« Le début de la photographie d’art au Japon », p. 3

-« L’émergence et le développement de la Photographie d’Art au Japon », pp. 3-6

-« L’apparition de la Nouvelle Photographie (shinkô shashin) », pp. 6-8

-« La Photographie d’Avant-garde et la photographie journalistique », pp. 8-9

La scène photographique de la période traitée est très prolifique et il semble difficile d’en faire une présentation exhaustive lors d’une seule exposition ou dans un seul texte. Kaneko Ryûichi fait ici le choix de donner une explication générale tout en citant des dates essentielles et des noms de photographes, de clubs et de sociétés photographiques clefs qui rythment cet extrait de l’histoire de la photographie japonaise. Continuer la lecture de « Modern Photography in Japan 1915-1940 »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook