Archives par mot-clé : Langue anglaise

« Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

『福原信三・巴里とセーヌ 』国書刊行会2007

Livre (35.7×27.7cm) présenté dans un carton de protection (44×35.5cm).

Ce livre de photographie fait partie de la Collection de fac-similés « Masterpieces of Japanese Photography » [日本写真史の至宝, nihon shashin shi no shihō] des éditions Kokusho Kankōkai. Il a initialement été publié en 1922 chez Shashin Geijutsu-sha, puis réédité en 1935 chez Nihon Shashin-kai. (Il existe de légères différences de taille et de qualité d’impression entre les trois éditions.) Édition limitée à 300 exemplaires.

Livre d’apparence sobre et élégante. La couverture est recouverte de papier ivoire. La tranche est renforcée d’une bande blanche sur laquelle le titre et le nom du photographe sont imprimés en doré. À l’intérieur, les pages sont constituées d’un papier cartonné, relativement épais et d’une teinte ivoire proche de celle de la couverture. La tranche supérieure des pages est également dorée.

Le contenu, minimaliste, suit le sens de lecture occidentale, de gauche à droite. D’abord une page titre en français « Paris et la Seine. By Shinzō Fukuhara. 1913 » ; le sommaire en français, puis en japonais ; et enfin les reproductions. Chaque photographie est collée sur une feuille de la même teinte ivoire qui dessine une marge autour de l’image, puis le tout est collé (le long du côté supérieur de la feuille de renfort) sur le recto d’une page presque vierge (seul le numéro de la photo est imprimé en bas à droite en chiffre romain).

Ces photos sont des vues de Paris datant de la fin du printemps 1913, lorsque Fukuhara Shinzō a voyagé en Europe. Elles ont été réalisées avec un Soho Reflex tropical Marion qu’il venait d’acquérir.

Continuer la lecture de « Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« The Senichi Kimura Collection. Galerie Kicken Berlin – Galerie Françoise Paviot »

« The Senichi Kimura Collection. Galerie Kicken Berlin – Galerie Françoise Paviot », 2012

Ce catalogue a été publié par les galeries Kicken, Berlin, et Françoise Paviot, Paris, à l’occasion de la TEFAF Maastricht, de l’Art Cologne et de l’Art Basel en 2012.

Petit catalogue souple de 54 pages (21x 14.8 cm)

Crédits : Galerie Kicken Berlin (catalogue), Galerie Françoise Paviot (catalogue), Margaret Bourke-White (photo), Yvonne Gregory (photo), Camera Press (photo), Man Ray (photo), László Moholy-Nagy (photo), Carolin Förster (texte), Alain Paviot (texte)

Photographie en première de couverture : Anonyme, Portrait de Man Ray, Lee Miller et Sen’ichi Kimura à Paris, c. 1931

Ce catalogue présente le photographe japonais Kimura Sen’ichi (1900-1938), son rôle dans le mouvement de la Nouvelle Photographie au Japon et ses liens étroits avec l’activité photographique aussi bien européenne, qu’américaine. Il est composé d’un texte de trois pages intitulé « Camarade Kimura » : un pionnier japonais de la Nouvelle Vision, publié en anglais, en allemand et en français. Les trois versions du texte sont illustrées par des reproductions du n°5 de la revue Photo Times. Des extraits de textes japonais (publiés dans les numéros 5, 7, 9 et 10 de Photo Times) sont reproduits sur les deuxième et troisième de couverture, ainsi que sur des pages transparentes insérées dans le catalogue. A la suite du texte, vingt photographies monochromes sont reproduites dans des formats variés.

Continuer la lecture de « The Senichi Kimura Collection. Galerie Kicken Berlin – Galerie Françoise Paviot »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Giovanni Lista, « Futurism & Photography »

Giovanni Lista, « Futurism & Photography », éd. Merrell Publishers Ltd, 2001

Livre publié à l’occasion de l’exposition éponyme tenue à l’Estorick Collection of Modern Italian Art, Londres, 24 janvier – 22 avril 2001.

Ce livre, dédié au futurisme italien, nous intéresse plus particulièrement dans ce carnet de recherche car il contient trois photographies représentant Trois moments, le pantomime futuriste d’Enrico Prampolini qui a été présenté au théâtre de la Madeleine en mai 1927. Ces photographies ont été réalisées par Nakayama Iwata durant son séjour parisien (1926-27). Elles font aujourd’hui partie d’une collection privée de Rome, elles ont été exposées à Londres et sont reproduites dans ce livre. L’une représente Maria Ricotti dans une interprétation mimée du « Poète érotique » et les deux autres sont des scènes du « Mercante di cuori ». Continuer la lecture de Giovanni Lista, « Futurism & Photography »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Iwao Yamawaki », éd. Steidl, 1999

« Iwao Yamawaki », éd. Steidl, 1999

Ce livre a été rédigé en trois langues occidentales (allemand, anglais, français) sous la direction de Karl Lagerfeld et avec un texte d’introduction d’Ingrid Sischy. Il a été réédité en 2001.

Il est divisé en trois parties: d’abord, un court texte d’introduction présentant le photographe et son expérience au Bauhaus; ensuite, soixante-deux photographies reproduites dans leur taille originale et enfin, une courte biographie traçant les grandes lignes de son parcours. Continuer la lecture de « Iwao Yamawaki », éd. Steidl, 1999

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Durant le dernier Paris Photo (10-13 novembre 2011), la Galerie MEM, originaire de Tokyo, tenait le stand D61. Sur l’avant du stand, elle mettait en avant un photographe contemporain, Hara Hisaji, et au fond du stand, elle présentait vintages et nouveaux tirages de Nakayama Iwata, Ei-Kyû et Shiihara Osamu.

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

 

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Outre cette occasion de pouvoir admirer des œuvres réelles (au lieu de reproduites) de photographes japonais modernes, se trouvait une bonne surprise. La petite librairie présentée par la galerie, proposait un portfolio rédigé en anglais et en japonais sur le photographe Nakayama Iwata. Ce portfolio a été publié en novembre 2010, en cinq cent exemplaires, par la galerie elle-même.

Il est composé de douze reproductions d’œuvres commentées, de la traduction en anglais de trois textes écrits par Nakayama Iwata, d’un article de Kaneko Ryûichi intitulé « The Epitome of Modernism. The world of Iwata Nakayama » et enfin d’une biographie de l’artiste.

A ma connaissance, il s’agit de la première publication en langue occidentale présentant cet artiste. Continuer la lecture de Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Livre publié à l’occasion de l’exposition Yasuzo Nojima. Master of Japanese Photography between Pictoralism and modernism, Modena, Fotomuseo Giuseppe Panini, 27 mars – 5 juin 2011

Livre publié ce mois-ci aux édition Skira – photography. Il présente le travail photographique de Nojima Yasuzô. Les œuvres représentées sont celles réunies dans la « Collection Nojima Yasuzô », conservée au musée national d’art moderne de Kyoto. En dehors du Japon, cette collection a été présentée aux états-Unis (département de photographie du Art Institute of Chicago) au début des années quatre-vingt. Cette fois-ci, c’est en Italie que la collection vient d’être exposée.

 Après la mort de Nojima Yasuzô en 1964, ses œuvres ont été conservées par sa famille et ses amis photographes, qui ont formé la Société de conservation des travaux de Nojima Yasuzô (nojima yasuzô isaku hozonkai) et ont constitué cette collection.

Ce livre est constitué de deux textes – l’un de Kohmoto Shinji intitulé « The Position of the Nojima Collection in Modern Japanese Art History » et l’autre de Chiara Dall’Olio, « Yasuzo Nojima, Light Pictures » -, de cent-douze planches, d’une biographie de l’artiste et d’une courte bibliographie. Continuer la lecture de « Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook