« Kolloquium über Bauhaus-fotografie »

Le catalogue Kolloquium über Bauhausfotografie a été publié à l’occasion de l’exposition Bauhausfotografie, qui a eu lieu au musée de la ville de Kawasaki, du 23 novembre 1997 au 1er février 1998. Cette exposition a été organisée par le département de photographie du musée de la ville de Kawasaki et l’Institut Goethe de Tokyo.

Les œuvres et publications exposées sont tirées des collections Ifa, du musée de photographie de la ville de Tokyo, du musée d’art de Yokohama, des Archives Yamawaki Iwao et Michiko, de la Collection Bauhaus Misawa, de la Collection Kawahata Naomichi et enfin du musée de la ville de Kawasaki.

Ce catalogue et cette exposition ont été réalisés dans le but de présenter l’école du Bauhaus allemand à un public japonais, en la mettant ensuite en perspective avec ses répercutions japonaises.

Le catalogue contient six essais présentant ces deux aspects plus en détail : Continuer la lecture de « Kolloquium über Bauhaus-fotografie »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Catalogues du musée d’art Shôtô, Shibuya

Depuis les années 1990, le musée d’art Shōtō, situé à Shibuya, Tokyo, a organisé plusieurs expositions sur la thématique de la photographie japonaise moderne.

Parmi les présentations à venir se trouvent plusieurs de leurs catalogues d’expositions :

Nojima Yasuzō et le Ladies Camera Club dans les années 1930, 7 février – 21 mars 1993, musée d’art Shōtō  『野島康三とレディス・カメラ・クラブ YASUZO NOJIMA and Lady’s Camera Club in 1930’s』1993年2月7日ー3月21日渋谷区立松濤美術館 [jp]

L’ère de l’art photographique – Flâneurs urbains de l’ère Taishō, 8 décembre 1998 – 31 janvier 1999, musée d’art Shōtō  『写真芸術の時代 大正期の都市散策者たち – « SHASHIN GEIJUTSU » – Photography Art. The 5 Flâneuse in Tokyo 1921-24』1998年12月8日ー1999年1月31日、渋谷区立松濤美術館 [jp/en] [no 85]

Kiichirō Ishida and the Sydney Camera Circle. Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s, 23 juillet – 8 septembre 2002, musée d’art Shōtō  『石田喜一郎とシドニーカメラサークル 20世紀写真の探索 写真のモダニズム/ジャポニズム – Modernism/Japonism in Photography 1920’s-40’s. Kiichiro Ishida and Sydney Camera Circle』2002年7月23日ー9月8日渋谷区立松濤美術館 [jp/en] [no 103]

Ei-Kyû : La grande aventure d’un artiste d’avant-garde, 10 août – 20 septembre 2004, musée d’art Shōtō  『前衛画家の大きな冒険 瑛九』2004年8月10日ー9月20日渋谷区立松濤美術館 [jp] [no 115]

Nojima Yasuzō : Œuvres et documents de la collection du musée d’art Shōtō, 29 septembre – 15 novembre 2009, musée d’art Shōtō  『渋谷区立松濤美術館所蔵 野島康三作品と資料集 – Yasuzo nojima 1889-1964 Works and archives. Collection of the Shoto Museum of Art』2009年9月29日ー11月15日渋谷区立松濤美術館 [jp] [no 140]

Seiichi Uozumi 1920’s – 1930’s, 7-21 février 2010 (1ère partie) – 27 février – 14 mars 2010 (2ème partie),  musée d’art Shōtō  『魚住誠一写真展 ブロムオイルの美学 Seiichi Uozumi 1920’s-1930’s』2010年2月7日ー2月21日(前期)、2月27日ー3月14日(後期)渋谷区立松濤美術館 [jp]

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Nakayama Iwata, Yasui Nakaji, Fukuhara Shinzô, Fukuhara Rosô – Exposition d’œuvres conservées à la Galerie Pentax »

中山岩田 安井仲治 福原信三 福原路草 - ペンタックスギャラリー旧蔵品展』 (nakayama iwata, yasui nakaji, fukuhara shinzô, fukuhara rosô – pentakkusu gyararî kyû zôhin ten)

JCII PHOTO SALON, Tokyo, 29 novembre – 25 décembre 2011

Ce catalogue est le deux-cent-quarante-cinquième d’une série de petits catalogues publiés à l’occasion d’expositions organisées au Japan Camera Industry Intitute (JCIIPhoto Salon. Cet évènement et ce catalogue ont regroupé les œuvres de quatre personnages centraux de la photographie artistique moderne japonaise, à savoir les deux frères Fukuhara, Shinzô et Rosô, Nakayama Iwata et Yasui Nakaji.

La photographie de couverture est Femme venue de Shanghai, de Nakayama Iwata. Cette œuvre est fréquemment utilisée en couverture des publications se rapportant à Nakayama Iwata. Elle semble être devenue un signifiant de l’artiste.

Des citations de textes écrits par les photographes sont insérées sous certaines de leurs photographies en illustration de leurs démarches artistiques. Pour Nakayama, il s’agit de « Décoration » et de « Nouvelle Photographie » ; pour Fukuhara Shinzô, de « La voie de la photographie » et d' »Impression sur l’œuvre Blé » ; pour Fukuhara Rosô, de « En réponse à Ses œuvres » et de « Chefs-d’œuvre de Fukuhara Rosô, Commentaire de Pont suspendu » ; et pour Yasui Nakaji, de « Table ronde des groupes prometteurs du monde de la photographie du Kansai », de « Sur la Nouvelle Photographie », d' »Expression du mouvement » et de « Chefs-d’œuvre de Yasui Nakaji ». Continuer la lecture de « Nakayama Iwata, Yasui Nakaji, Fukuhara Shinzô, Fukuhara Rosô – Exposition d’œuvres conservées à la Galerie Pentax »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Tanuma Takeyoshi, « Kimura Ihee – Photographier Shôwa » (1), (2), (3) et (4)

Petit livre de photographies, compilé par le photographe Tanuma Takeyoshi, de 15×10,5cm et publié en quatre tomes. Les tomes 1 et 2 contiennent respectivement 165 et 183 photographies  noir et blanc et les tomes 3 et 4,  181 et 159 photographies noir et blanc. Outre le petit format qui ne permet pas une lecture approfondie des images, il s’agit d’un petit livre, au prix très abordable, qui permet d’avoir une vision générale étendue du travail de Kimura.

Kimura 1.

« Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 1. L’avant et l’après guerre », éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <1> 戦前と戦後』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu (1) senzen to sengo, chikuma shobô, 1995 nen

Le premier tome est divisé en cinq groupes de photographies :

1. Okinawa (沖縄, okinawa) (19 photographies)

2. Ancienne Mandchourie (旧満州, kyû manshû) (22 photographies)

3. Vie avant et pendant la guerre (生活 戦前戦中, seikatsu senzen senchû) (44 photographies)

4. Paysages d’après-guerre (戦後風景, sengo fûkei) (24 photographies)

5. Archipels japonais (日本列島, nippon rettô) (56 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages du critique Kawamoto Saburô, intitulé « Kimura Ihee : L’œil de l’enfant des rues » (川本三郎『木村伊兵衛 ――下町っ子の目』 kawamoto saburô, kimura ihee — shitamachikko no me)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030511

******

Kimura 3.

« Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 2. La ville ressuscitée », éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <2> よみがえる都市』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (2) yomigaeru toshi, chikuma shobô, 1995 nen

Le deuxième tome est lui aussi divisé en cinq groupes de photographies :

1. Le retour à la vie (甦る人々, yomigaeru hitobito) (47 photographies)

2. Peuple (1) (庶民, shomin (1)) (37 photographies)

3. Peuple (2) (庶民, shomin (2)) (28 photographies)

4. Ueno, Asakusa (上野 浅草, ueno asakusa) (50 photographies)

5. Ginza (銀座, ginza) (21 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages de l’auteur Ozawa Nobuo, intitulé « Kimura Ihee : L’homme de la rue » (小沢信男『解説 路上の人ーー木村伊兵衛』ozawa nobuo, kaisetsu rojô no hito — kimura ihee)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030528

******

Kimura 2.

« Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 3. Scène et personnalités », éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <3> 人物と舞台』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (3) jinbutsu to butai, chikuma shobô, 1995 nen

Le troisième tome est divisé en quatre groupes de photographies :

1. Quatre peintres (四人の画家, yonin no gaka) (41 photographies) (Uemura Shôen (上村松園),Kaburaki Kiyokata (鏑木清方), Kawai Gyokudô (川合玉堂),  Yokoyama taikan (横山大観))

2. Personnalités (Portraits d’hommes de lettre) (人物(文士・人国記 他, jinbutsu (bunshi・jinkokki hoka) (60 photographies)

3. Personnalités (Femmes artisanes) (職人・女たち, shokunin・onna tachi) (29 photographies)

4. Scène (舞台, butai) (51 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages de l’auteur Deguchi Yûkô, intitulé « Kimura Ihee : Le charme de Shôwa » (出口裕弘『解説 木村伊兵衛ー「昭和」の風情』deguchi yûkô, kimura ihee — « showa » no fuzei)

******

Langue : japonais

ISBN : 978-4480030535

******

Kimura 4.

« Kimura Ihee – Photographier Shôwa – 4. Folklore d’Akita », éd. Chikuma Shobô, 1995

『木村伊兵衛 昭和を写す <4> 秋田の民俗』筑摩書房1995年, kimura ihee shôwa wo utsusu  (4) akita no minzoku, chikuma shobô, 1995 nen

Le troisième tome est divisé en cinq groupes de photographies :

1. Pays de neige (雪国, yuki guni) (33 photographies)

2. Bourgeonnement (芽生え, mebae) (30 photographies)

3. Rizières (田植え, taue) (31 photographies)

4. Festivals (お盆, o bon) (27 photographies)

5. Récoltes (収獲, shûkaku) (38 photographies)

Les photographies sont suivies d’un court texte de cinq pages du journaliste Muno Takeji, intitulé « Origines du photojournalisme » (むの・たけじ『解説 フォト・ジャーナリズムの源流』muno takeji, foto・jaanarizumu no genryû)

******

Langue : japonais

ISBN978-4480030542

******

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Durant le dernier Paris Photo (10-13 novembre 2011), la Galerie MEM, originaire de Tokyo, tenait le stand D61. Sur l’avant du stand, elle mettait en avant un photographe contemporain, Hara Hisaji, et au fond du stand, elle présentait vintages et nouveaux tirages de Nakayama Iwata, Ei-Kyû et Shiihara Osamu.

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

 

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Outre cette occasion de pouvoir admirer des œuvres réelles (au lieu de reproduites) de photographes japonais modernes, se trouvait une bonne surprise. La petite librairie présentée par la galerie, proposait un portfolio rédigé en anglais et en japonais sur le photographe Nakayama Iwata. Ce portfolio a été publié en novembre 2010, en cinq cent exemplaires, par la galerie elle-même.

Il est composé de douze reproductions d’œuvres commentées, de la traduction en anglais de trois textes écrits par Nakayama Iwata, d’un article de Kaneko Ryûichi intitulé « The Epitome of Modernism. The world of Iwata Nakayama » et enfin d’une biographie de l’artiste.

A ma connaissance, il s’agit de la première publication en langue occidentale présentant cet artiste. Continuer la lecture de Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Pétition pour la sauvegarde du musée d’art et d’histoire de la ville d’Ashiya

Depuis plusieurs mois le musée d’art et d’histoire de la ville d’Ashiya est en proie à des remous. voir pour cela les billets précédents de ce blog ici et .

Une pétition a été mise en place sur le net pour la sauvegarde de cet établissement. Aucune date limite n’est précisée pour y apposer votre signature électronique.

Le travail de cet établissement est important pour Gutaï, le groupe d’artistes bien connu d’après-guerre, et en ce qui concerne ce blog, pour les photographes modernes Hanaya Kanbee et Nakayama Iwata.

******

Je veux signer la pétition

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Livre publié à l’occasion de l’exposition Yasuzo Nojima. Master of Japanese Photography between Pictoralism and modernism, Modena, Fotomuseo Giuseppe Panini, 27 mars – 5 juin 2011

Livre publié ce mois-ci aux édition Skira – photography. Il présente le travail photographique de Nojima Yasuzô. Les œuvres représentées sont celles réunies dans la « Collection Nojima Yasuzô », conservée au musée national d’art moderne de Kyoto. En dehors du Japon, cette collection a été présentée aux états-Unis (département de photographie du Art Institute of Chicago) au début des années quatre-vingt. Cette fois-ci, c’est en Italie que la collection vient d’être exposée.

 Après la mort de Nojima Yasuzô en 1964, ses œuvres ont été conservées par sa famille et ses amis photographes, qui ont formé la Société de conservation des travaux de Nojima Yasuzô (nojima yasuzô isaku hozonkai) et ont constitué cette collection.

Ce livre est constitué de deux textes – l’un de Kohmoto Shinji intitulé « The Position of the Nojima Collection in Modern Japanese Art History » et l’autre de Chiara Dall’Olio, « Yasuzo Nojima, Light Pictures » -, de cent-douze planches, d’une biographie de l’artiste et d’une courte bibliographie. Continuer la lecture de « Yasuzo Nojima », éd. Skira, 2011

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook