Archives de catégorie : Kaneko Ryûichi

« Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

『福原信三・巴里とセーヌ 』国書刊行会2007

Livre (35.7×27.7cm) présenté dans un carton de protection (44×35.5cm).

Ce livre de photographie fait partie de la Collection de fac-similés « Masterpieces of Japanese Photography » [日本写真史の至宝, nihon shashin shi no shihō] des éditions Kokusho Kankōkai. Il a initialement été publié en 1922 chez Shashin Geijutsu-sha, puis réédité en 1935 chez Nihon Shashin-kai. (Il existe de légères différences de taille et de qualité d’impression entre les trois éditions.) Édition limitée à 300 exemplaires.

Livre d’apparence sobre et élégante. La couverture est recouverte de papier ivoire. La tranche est renforcée d’une bande blanche sur laquelle le titre et le nom du photographe sont imprimés en doré. À l’intérieur, les pages sont constituées d’un papier cartonné, relativement épais et d’une teinte ivoire proche de celle de la couverture. La tranche supérieure des pages est également dorée.

Le contenu, minimaliste, suit le sens de lecture occidentale, de gauche à droite. D’abord une page titre en français « Paris et la Seine. By Shinzō Fukuhara. 1913 » ; le sommaire en français, puis en japonais ; et enfin les reproductions. Chaque photographie est collée sur une feuille de la même teinte ivoire qui dessine une marge autour de l’image, puis le tout est collé (le long du côté supérieur de la feuille de renfort) sur le recto d’une page presque vierge (seul le numéro de la photo est imprimé en bas à droite en chiffre romain).

Ces photos sont des vues de Paris datant de la fin du printemps 1913, lorsque Fukuhara Shinzō a voyagé en Europe. Elles ont été réalisées avec un Soho Reflex tropical Marion qu’il venait d’acquérir.

Continuer la lecture de « Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Durant le dernier Paris Photo (10-13 novembre 2011), la Galerie MEM, originaire de Tokyo, tenait le stand D61. Sur l’avant du stand, elle mettait en avant un photographe contemporain, Hara Hisaji, et au fond du stand, elle présentait vintages et nouveaux tirages de Nakayama Iwata, Ei-Kyû et Shiihara Osamu.

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

 

Paris Photo 2011 – Galerie MEM

Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Outre cette occasion de pouvoir admirer des œuvres réelles (au lieu de reproduites) de photographes japonais modernes, se trouvait une bonne surprise. La petite librairie présentée par la galerie, proposait un portfolio rédigé en anglais et en japonais sur le photographe Nakayama Iwata. Ce portfolio a été publié en novembre 2010, en cinq cent exemplaires, par la galerie elle-même.

Il est composé de douze reproductions d’œuvres commentées, de la traduction en anglais de trois textes écrits par Nakayama Iwata, d’un article de Kaneko Ryûichi intitulé « The Epitome of Modernism. The world of Iwata Nakayama » et enfin d’une biographie de l’artiste.

A ma connaissance, il s’agit de la première publication en langue occidentale présentant cet artiste. Continuer la lecture de Iwata Nakayama. Portfolio 2010

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography »

Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography », in The History of Japanese Photography, 2 mars – 27 juillet 2003, The Museum of Fine Arts, Houston, pp. 100-113

Le catalogue The History of Japanese Photography, compilé à l’occasion de l’exposition éponyme au musée d’art de Houston en 2003, est encore aujourd’hui la bible de l’histoire de la photographie japonaise en langue occidentale. Il a fallu huit années de travail de recherche pour réaliser cette exposition et ce catalogue.

Après une introduction d’Anne Wilkes Tucker, six articles divisent le contenu des recherches en six thématiques.

-« The Early Years of Japanese Photography » Kinoshita Naoyuki, pp. 14-35

-« The Origins and Development of Japanese Art Photography » Kaneko Ryûichi, pp. 100-113

-« The Age of Modernism: From Visualization to Socialization » Takeba Jo, pp. 142-157

-« Realism and Propaganda: The Photographer’s Eyes Trained on Society » Kaneko Ryûichi, pp. 184-193

-« The Evolution of Postwar Photography » Iizawa Kôtarô, pp. 208-225

-« Internationalization, Individualism, and the Institutionalization of Photography » Dana Friis-Hansen, pp. 260-279

Ces six textes proposent une lecture de l’histoire de la photographie japonaise de ces débuts, au milieu du XIXème siècle, jusqu’à la période contemporaine. Pour chaque article un nombre important de photographies sont présentées en illustration.

Dans la mesure où ce blog est dédié à la période moderne, ce sont plus particulièrement les deux textes de Kaneko Ryûichi et celui de Takeba Jo qui nous intéresse et dans ce billet, je m’arrête plus particulièrement sur le premier article de Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography ».

Cet article se concentre sur la Photographie d’Art, terme utilisé pour designer la photographie pictorialiste japonaise à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle.

On note quatre sous-titres dans le texte de Kaneko Ryûichi: « Photography and the Establishment of the Meiji State », « The Germination of Art Photography », « Art Photography in its Prime », « Pictorialism in the 1930’s ». Continuer la lecture de Kaneko Ryûichi, « The Origins and Development of Japanese Art Photography »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Modern Photography in Japan 1915-1940 »

« Modern Photography in Japan 1915-1940 »

Catalogue de l’exposition au Ansel Adams Center, San Francisco, 24 juillet – 30 septembre 2001

Catalogue de l’exposition éponyme organisée par The Friends of Photography du Ansel Adams Center.

Avant-propos de Matsumoto Norihiko

Introduction de Deborah Klochko

Texte de Kaneko Ryûichi

Ce catalogue, et l’exposition à l’occasion de laquelle il a été publié, mettent en avant soixante-dix-neuf photographies de trente-deux photographes japonais. Leur esthétique s’échelonne du pictorialisme au modernisme. Ces photographies sont autant composées à l’aide de techniques traditionnelles que d’expérimentations telles que des photocollages, des photogrammes et des expositions multiples. Pour le catalogue, le choix a été fait de présenter les œuvres suivant l’ordre alphabétique du nom des artistes.

Le texte d’accompagnement de Kaneko Ryûichi énonce les grandes lignes de l’histoire de la photographie japonaise de l’ère Taishô (1912-1926) et des deux premières décennies de l’ère Shôwa (1926-1989). Il est divisé en plusieurs chapitres courts :

-« Le début de la photographie d’art au Japon », p. 3

-« L’émergence et le développement de la Photographie d’Art au Japon », pp. 3-6

-« L’apparition de la Nouvelle Photographie (shinkô shashin) », pp. 6-8

-« La Photographie d’Avant-garde et la photographie journalistique », pp. 8-9

La scène photographique de la période traitée est très prolifique et il semble difficile d’en faire une présentation exhaustive lors d’une seule exposition ou dans un seul texte. Kaneko Ryûichi fait ici le choix de donner une explication générale tout en citant des dates essentielles et des noms de photographes, de clubs et de sociétés photographiques clefs qui rythment cet extrait de l’histoire de la photographie japonaise. Continuer la lecture de « Modern Photography in Japan 1915-1940 »

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook