Archives de catégorie : Iizawa Kôtarô

« Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

『福原信三・巴里とセーヌ 』国書刊行会2007

Livre (35.7×27.7cm) présenté dans un carton de protection (44×35.5cm).

Ce livre de photographie fait partie de la Collection de fac-similés « Masterpieces of Japanese Photography » [日本写真史の至宝, nihon shashin shi no shihō] des éditions Kokusho Kankōkai. Il a initialement été publié en 1922 chez Shashin Geijutsu-sha, puis réédité en 1935 chez Nihon Shashin-kai. (Il existe de légères différences de taille et de qualité d’impression entre les trois éditions.) Édition limitée à 300 exemplaires.

Livre d’apparence sobre et élégante. La couverture est recouverte de papier ivoire. La tranche est renforcée d’une bande blanche sur laquelle le titre et le nom du photographe sont imprimés en doré. À l’intérieur, les pages sont constituées d’un papier cartonné, relativement épais et d’une teinte ivoire proche de celle de la couverture. La tranche supérieure des pages est également dorée.

Le contenu, minimaliste, suit le sens de lecture occidentale, de gauche à droite. D’abord une page titre en français « Paris et la Seine. By Shinzō Fukuhara. 1913 » ; le sommaire en français, puis en japonais ; et enfin les reproductions. Chaque photographie est collée sur une feuille de la même teinte ivoire qui dessine une marge autour de l’image, puis le tout est collé (le long du côté supérieur de la feuille de renfort) sur le recto d’une page presque vierge (seul le numéro de la photo est imprimé en bas à droite en chiffre romain).

Ces photos sont des vues de Paris datant de la fin du printemps 1913, lorsque Fukuhara Shinzō a voyagé en Europe. Elles ont été réalisées avec un Soho Reflex tropical Marion qu’il venait d’acquérir.

Continuer la lecture de « Shinzô Fukuhara. Paris et la Seine », éd. Kokusho Kankôkai, 2007

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

« Hanadensha », éd. Zen Foto Gallery, 2010

『花電車  昭和五年三月帝都復興祭典記念』 Zen Foto Gallery、渋谷、東京、2010年

Hanadensha : Festival commémoratif de la renaissance de la capitale impériale, mars 1930, éd. Zen Foto Gallery, Shibuya, Tokyo, 2010

Crédits : Zen Foto Gallery, Mark Pearson, Amanda Lo

Il ne s’agit pas d’un livre à proprement parler, mais d’un détournement, publié en édition limitée à 500 exemplaires par la Zen Foto Gallery, Tokyo. Il regroupe vingt-et-unes reproductions de cartes postales représentant des hanadensha, c’est-à-dire des wagons richement décorés (entre autres de fleurs, de maquettes urbaines et de poupées à taille humaine), qui circulaient sur les rails de tramways de certaines villes (comme Tokyo et Osaka) à l’occasion de commémorations diverses. Les cartes postales sont reproduites recto verso sur du papier cartonné formant deux accordéons, telles que les séries de cartes postales que l’on pouvait acheter auparavant sur les sites touristiques. Néanmoins, les reproductions sont imprimées aussi bien sur le recto que sur le verso des accordéons, ce ne sont donc pas de vrais cartes postales, mais bien une forme originale de détournement de livre. Les reproductions sont agrémentées de deux courts textes : « Envouté par les hanadenha » du photographe Nakafuji Takehiko et « Hanadensha » d’Iizawa Kōtarō, publiés en japonais, en anglais et en chinois.

Continuer la lecture de « Hanadensha », éd. Zen Foto Gallery, 2010

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iizawa Kôtarô, Mitsuda Yuri, « Nakayama Iwata », collection Photographes du Japon (no. 7), éd. Iwanami Shoten, 1998

「日本の写真家7 中山岩太」岩波書店1998年 (nihon no shashinka 7 – nakayama iwata, iwanami shoten 1998 nen)

La collection « Photographes du Japon » retrace une histoire de la photographie japonaise du Bakumatsu à l’époque contemporaine. Chaque livre est une courte monographie d’un photographe japonais célèbre.

Le septième numéro de cette collection est dédié au photographe Nakayama Iwata, un personnage central de la scène photographique japonaise des années 30.

Ce livre est divisé en plusieurs parties. Les premières pages sont composées d’un texte d’Iizawa Kôtarô intitulé « formes et lumières du modernisme » qui présente succinctement les grandes lignes de la vie de Nakayama.

Puis, une sélection de cinquante quatre photographies illustre l’évolution de son style de ces premières œuvres à la fin de sa formation étudiante, jusqu’à ces dernières œuvres juste avant sa mort en 1949.

Après cette sélection de photographies, une sélection d’extraits de citations de textes écrits par Nakayama est regroupée par Mitsuda Yuri sous le titre « Nakayama Iwata – création d’une nouvelle beauté ».

Enfin, les dernières pages sont composées d’une biographie compilée également par Mitsuda Yuri et de la liste des planches précisant leur titre, leur année de réalisation et leur lieu de publication ou d’exposition. Continuer la lecture de Iizawa Kôtarô, Mitsuda Yuri, « Nakayama Iwata », collection Photographes du Japon (no. 7), éd. Iwanami Shoten, 1998

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iizawa Kôtarô sur le net

Petit complément d’information sur Iizawa Kôtarô, un chercheur et auteur présenté dans un billet précédent. Iizawa est très présent dans l’édition papier mais pas uniquement, on le retrouve également sur la toile.

Interview Goliga Books, 1ère partie

Interview Goliga Books, 2ème partie

Voici une sélection de sites où vous pouvez également le retrouver :

-Sa description sur Wikipédia (en japonais et en anglais)

-Liste d’accès à ses Photologues (en japonais)

-Une page de blog sur le thème Iizawa Kôtarô – Champignon et Photographie (texte et vidéos en japonais)

-Une page du blog de Tokitama Sayuri. Texte et vidéo en lien avec le livre Tournée magique et mystérieuse du champignon, 2010 (en japonais)

-Interview d’Iizawa Kôtarô par Yamashita Seimi (en japonais)

-Interview d’Iizawa Kôtarô par Watanabe à propos du photographe Moriyama Daido (en japonais)

-Présentation du Pr. Iizawa Kôtarô sur le site de l’université Nihon (en japonais)

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iizawa Kôtarô – 飯沢耕太郎

Historien de la photographie – professeur – rédacteur en chef

Né le 26 mars 1954 à Sendai, dans la préfecture de Miyagi. Il est diplômé en 1977 de la section “photographie” du département “art” de l’université Nihon. En 1984, il obtient un doctorat de recherche en art à l’université de Tsukuba.

Dans sa jeunesse, il propose des poèmes au magazine Gendai Shi Techô (Cahier de poèmes contemporains 「現代詩手帖」).

Il se distingue en tant que spécialiste de la photographie de la première moitié du 20èm siècle avec les trois publications suivantes:

L’époque de la photographie d’art, éd. Chikuma Shobô, 1986 『「芸術写真」とその時代』筑摩書房1986年 (« geijutsu shashin to sono jidai » chikuma shobô) ISBN 4-480-87089-X [jp]

Retour à la photographie – L’époque de Kôga, éd. Heibonsha, 1988『写真に帰れ 光画の時代』平凡社1988年 (« shashin ni kaere kôga no jidai » heibonsha) ISBN 4-582-23104-7 [jp]

Vues sur la ville ; La photographie japonaise des années 1920 – 1930, (réédition), éd. Sôgensha, 2005 『都市の視線 日本の写真 1920~1930年代』創元社1989年 (« toshi no shisen nihon no shashin 1920~1930 nendai » sôgensha) ISBN 4-422-70054-5 [jp]

En 1990, il fonde la revue Déjà-vu dont il est le rédacteur en chef jusque 1994. Et dans les années 1990 il est également à l’origine de l’engouement pour la girly photography.

Il est connu comme spécialiste d’Araki Nobuyoshi.

Il coédite 41 volumes de la série de livres Les photographes japonais (日本の写真家, nihon no shashinka) avec NAGANO Shigeichi et KINOSHITA Naoyuki.

Il est juré pour les deux concours Photographie du nouveau siècle et Hitotsubo depuis leur création.

En 2004 et 2008 il est professeur temporaire dans le département des arts libéraux de l’université de Tokyo où il est chargé d’un cours sur « l’histoire de la photographie japonaise ».

Enfin, comme il est également amateur de champignons, il collabore aux livres Timbres champignon du mondeEncyclopédie de littérature du champignon et Le champignon pensant.

Continuer la lecture de Iizawa Kôtarô – 飯沢耕太郎

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Iizawa Kôtarô, « Kôga », éd. Fukkokuban, 1990

Commencer par le commencement.

La revue Kôga est composée de 18 numéros publiés entre mai 1932 et décembre 1933. Suite à l’importante place que les chercheurs japonais ont attribuée à cette revue lors de leurs recherches sur la photographie japonaise moderne, une réédition a été réalisée en 1990.

Les dix-huit numéros originaux ont été scannés, reproduits tels quels et regroupés en trois volumes. Un texte de présentation d’Iizawa Kôtarô précède les reproductions.

Dans cette revue, au total cent-quatre-vingt-deux photographies (respectivement soixante-deux photographies dans le premier volume et cent-vingt photographies dans le deuxième volume) sont publiées sous soixante-cinq noms de photographes différents.

Continuer la lecture de Iizawa Kôtarô, « Kôga », éd. Fukkokuban, 1990

Cecile Laly

CREOPS (Université Paris-Sorbonne), International Research Center for Japanese Studies

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook